•  

    Une lumière vive m'éblouit. Je ferma les yeux, les traits du visage crispé. Lorsque je les ouvris à nouveau,je me trouvai en un lieu indéterminé, hors du temps et de l'espace. Je flottais tout simplement dans un grand vide blanc. Mais étrangement, je ne ressentais rien : aucune peur, aucun danger imminent. Juste une grande curiosité et un sentiment positif gonflant ma poitrine.

    Je sursauta en apercevant une forme se mouvoir au loin. Je resta immobile, les yeux grands ouverts, attendant qu'elle s'approche. Un frisson secoua mon échine tandis que j'osai à peine respirer de peur de l'effrayer. Un cygne blanc. Majestueux, magnifique, somptueux. Il s'approchait, me fixant du regard.

     

    Puis, sous mes yeux ébahis, l'animal laissa place à un beau jeune homme. Enfin beau, c'est un euphémisme. Son teint était hâlé, d'une façon parfaitement unifiée, de jolis motifs blancs couraient dessus. Il semblait légèrement musclé. Sa mâchoire carrée lui donnait un air sévère, aussitôt compensé par les rides formées par un sourire charmeur qui lui donnait un côté enfantin. Ses yeux dorés finissaient d'illuminer son visage. Ses cheveux d'un blond orangé resplendissaient, tombant en cascade jusqu'aux chevilles. Deux longues mèches tombaient devant, tenues par des brassards en or sculpté.

     

    Il portait une longue tunique d'un blanc immaculé, lui arrivant à mi-mollet. De jolies perles dorées la parsemait. Elle était tenue, au niveau de la taille, par un ruban d'or, la faisant plier sur la partie basse. Ses manches étaient longues et larges, se terminant par un ruban d'or. Une longue cape transparente voletait avec grâce derrière lui, et ce, malgré l'absence de vent.Des anneaux d'or gravitaient autour de ses chevilles, accompagnés d'une multitude de gemmes d'un vert profond : probablement du diamant vert. Je resta un instant à contempler leur ronde si parfaite avant qu'un détail n'attire mon attention. Ses ongles étaient d'une blancheur et d'une propreté parfaite, contrairement aux miens qui étaient noirs et cassés.

     

    Je relevai la tête, me retrouvant nez à nez avec cet être si particulier. Mes yeux louchèrent vers son torse. Un collier, formé de deux cercles d'or entourant deux pierres noires, pendait le long d'une chaîne dorée. L'homme prit l'objet en question de ces doigts divins et le porta à son front. Il entonna alors une douce chanson de sa voix magnifique. Je ne comprenais ni les paroles ni le sens, ce qui me poussa à croire qu'il s'agissait d'une langue ancienne. Ses paroles me berçaient et lentement, je sentais mes paupières se fermer et mon esprit s'évanouir.Sachant que j'allais replonger dans le sommeil avant de m'éveiller, je susurra :

     

    << Attends... Dis-moi qui tu es. >>

     

    Aucune réponse. Il continua son chant merveilleux, ses yeux d'or plongés dans les miens. Au moment ou ma conscience vacilla, retournant droit à mon corps, ses lèvres remuèrent.

     

    << Lassa. >>

     

    Je fis alors un bond, m'arrachant de ce sommeil si particulier. Je m'assis dans mon lit, constatant qu'il faisait encore nuit. Ma poitrine semblait en feu, mon cœur battant la chamade. Je frissonna. Comment pouvais-je ne pas l'avoir reconnu ? Lassa. Ce nom sacré, désignant une seule et même personne : le Dieu-Père. Je ferma les yeux, au bord des larmes. J'avais reçu la visite du Dieu-Père, du créateur de ce monde, de la lumière, du soleil et des astres. Qu'avais-je fait pour mériter cela ? Je n'étais pas exceptionnelle, rien de plus ordinaire que moi. Je savais que les dieux rendaient parfois visite aux êtres importants, mais jamais il n'avait été mentionné que le Dieu-Père ou que la Déesse-Mère rendent visite aux humains. Je soupira, les restes de la douce mélodie qu'avait entonnée Lassa encore en tête.

     

     

    ------

    Un petit texte rapide descriptif de Lassa le Dieu-Père ! Puisque j'en ai fait un pour Izalea je me devais d'en faire un pour Lassa ! Bon, il y a moins de détail que pour Izalea mais c'est chaud de faire un dieu ! Je sais jamais quoi lui mettre comme habits x) Donc j'ai tenté un truc un peu sobre mais classe ! Ha oui ! Pas de dessin cette fois-ci, je sais pas dessiner les hommes x) Mais j'essaierai de le faire quand même un jour !

    Bref sinon voilà c'est un tout pitit texte en attendant le prochain : Illa, l'hajagara blanc (oui je sais ça fait 15000 ans que j'en parle x)) mais il avance ! Doucement mais surement il avance ! j'en suis à 1200 mots à peu près et je viens à peine de commencer à traiter le sujet en profondeur ! (puisqu'il y a avant tout un passage décrivant l'espèce et tout ça :3 ) Mais il devrait arriver sous peu, le temps que je l'écrive, qu'on le corrige et que je fasse le dessin :3

    Surtout que je bosse déjà sur la suite : Les Larmes Célestes (le titre peux changer), qui sera un recueil de 13 nouvelles !

    Je vais aussi bientôt pouvoir mettre la carte qui est presque finit ! (manque juste le nom des lieux)

    Bref, walà, walà ♥

    Je tiens à remercier Lugwai qui m'a aidée à corriger et à améliorer ce texte ♥ Aller faire un tour sur son profil ;) Merci énormément pour ton aide ♥

    ♥Que la mère, le père et les sept créateurs illuminent vos pas ♥


    votre commentaire
  •  

    " J'ouvris les yeux en sentant un souffle glacé frôler ma peau. Je retiens ma respiration, ébahie. Devant moi se tenait une femme. Mais pas n'importe quelle femme, c'était elle. Celle dont l'ont contait les exploits, dont on chérissait le nom, celle qu'on idolâtrait, que tous vénéraient. Izalea. Ce simple nom me fit frémir. Izalea, la mère du monde, la première déesse et femme, divinité et créatrice de la nuit, de l'ombre et des astres. Oui elle, se tenait là, à quelques pas.  Un frisson me parcourut l'échine. C'était elle, aucun doute. Elle, en chair et en os, enfin si cette expression s'appliquait aux dieux. Les récits anciens n'avaient pas tort, ils la décrivait parfaitement, même si sa beauté de pouvait comparaître parfaitement au travers de mots.

    Le déesse était svelte et grande, se tenant avec une grâce et une autorité innée.  Son corps était généreux, ses courbes parfaites, son visage à la fois doux et ferme. Sa peau était d'une blancheur éclatante, de magnifiques courbes blanches y formaient de magnifiques arabesques . Aucune rides, aucune imperfection, une peau que l'on devinait lisse et douce. 

    Ses cheveux d'un violet à la fois sombre et lumineux, voletaient en l'air.  De petites perles bleutés étaient disposées aléatoirement sur ceux ci. La partie lâchée lui arrivait en bas des reins, voire des fesses pour les mèches les plus longues. Tandis que la partie haute était attachée et relevée au dessus de son crâne par un imposant bijou doré orné de pierres précieuses. Ses mêmes pierres semblaient léviter autour du bijou. Et enfin, deux longues mèches ondulées étaient lâchées devant son visage.

    Un autre bijou décorait le haut de son front, à la naissance des cheveux. Le même motif, ce motif qui était le symbole d'Izalea.

    Un haut sombre, tenu par de nombreux fils fins qui s'enroulaient autour de son cou et de ses épaules, cachait sa poitrine qui se dessinait à travers le tissu. Ce dernier s'arrêtait en dessous des seins, dans de jolis déchirures volontaires. Sa taille fine suivait, de jolies perles tenues par un fil venant décoré le nombril. Et ensuite, une jupe, du même tissu fin que le haut, elle aussi tenue par des fils. Elle s'arrêtait au milieu de la cuisse, dansant doucement autour des jambes de la déesse. Un ruban s'enroulait autour de sa taille, ondulant autour de ses membres postérieurs. S'enroulaient sur chacune de ses chevilles, deux anneaux dorés, de jolies pierres précieuses gravitant autour. 

    La divinité tendit un bras vers moi. Je remarqua alors ses doigts fins, ses ongles colorés de violet et de rose, et le tissu transparent qui couvrait ses bras, tenu par un ruban d'or. Ainsi que les mêmes anneaux qu'à ses chevilles, décorant aisément ses poignets.

    La déesse mère s'approcha. Sa grâce était naturelle, son déhanché attirant, chacun des tissus voletant derrière elle avec élégance, ses cheveux cascadant dans l'air. Plus elle s'approchait, plus je la voyais, plus elle me semblait attirante et belle. Je n'avais qu'une envie, la toucher, sentir sa peau scintillante d'étoile sous mes doigts rugueux et sales. Son visage était maintenant à quelques souffles de moi. Je put alors discerner ses yeux nuancés d'une infinité de dorés, ses cils noirs et courbés, ses sourcils fins, ses lèvres d'un rose hâlé, presque violacé. Tout cela souligné par des jolis marques, des points sous ses yeux, un autre en haut de sa lèvre supérieure et puis les spirales au centre de son front.

    Un bruit de clochette résonna, troublant ce silence mystique. Je trouva les coupables, de jolis bijoux ornant ses oreilles, et les perles tenues par un fil tintaient doucement. La créatrice saisit entre ses doigts son collier qu'elle porta à son front et prononça quelques paroles dans la langue ancienne. Sa voix était envoûtante, claire, elle ne trébuchait sur aucun mot, exprimant malgré tout une certaine virilité, une autorité.

    Je me sentis partir, une aura blanche saisissant mes pieds pour remonter doucement jusqu'à ma taille. Je le savait, j'allais me réveiller, retourner à la réalité. Je n'en avait aucune envie, aucun désir, mais je ne put dire un seul mot pour demander à la mère du monde me laisser la contempler encore quelques peu. Mes paupières devinrent lourdes et se fermèrent tendrement. C'était finit. "

     

    - Déesse-Mère -

    --------

    Et walà ! alors oui, ce n'est pas "Illa, l'hajagara blanc" - il est en cours - mais un petit texte ! En réalité je l'ai fait juste avant "Bain de Nuit", c'était un texte fait avant de dessiner Izalea, de faire son dessin officiel. Je ne l'avais mis que dans les dessins mais du coup je le place ici aussi :3

    C'était le premier écrit fait après un long moment sans écrire donc il n'est pas super-super soyez indulgents ! Je l'ai surtout fait pour me refaire la main et m'amuser x) Le narrateur est inconnu et son identité n'a aucune importance. Le texte est à la première personne car j'aime bien changer un peu et que c'est plus évident pour de a description. Même si j'écris principalement à la troisième personne ^^ (et les tomes seront à la troisième personne)

    Comme je l'ai fait avant de faire le dessin officiel d'Izalea, quelques détails sont faux ou incomplets (j'ai éviter de trop détailler afin de ne pas faire trop d'incohérences), et j'ai la flemme de tout reprendre puisque ce n'est pas un texte sérieux ^^ Donc je corrigerai vite fait quelques fautes (je = TamiRichardson bien sur x)), n'hésitez pas à me signaler si vous en voyez (car elle est trop occupée à mater Livai pour voir toutes les fautes x) ♥ voilà elle voulait un coeur x) Elle rajoute : Eren, Ayato, le BG, le pikachu rouge level 1, bref tout les BG de la Terre ! !  ) -cherchez pas à comprendre, sa folie ne sera bientôt plus un problème puisque Rosélia, alias Erwin le tc va arriver et régler ce petit soucis)

    Breeeeeeef !

    Le texte de Lassa, le Dieu-Père arrive également !

    ♥Que la mère, le père et les sept créateurs illuminent vos pas♥

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Quelques petites pistes pour débuter à créer des civilisations dans votre univers ^^ Je vais le faire sous forme de petit formulaire pleins de questions :3 Ce ne sont que des pistes de recherches et il y a des tas de questions à se poser. C'est pourquoi je vous invite vivement à me compléter !

    Il faudrait faire ça pour chacune de vos civilisations ^^ Mais dans le cas où les autres ne sont que secondaires, pas ou très peu exploitées vous pouvez vous contenter de le faire d'abord pour votre civilisation principale ^^ Enfin bref, vous en faites ce que vous voulez x)

    Déjà il y a une chose très importante : inspirez vous de tout ! De toutes les cultures possibles, afin de ne pas faire une copie du monde actuel. Que ce soit pour les noms, les paysages, les systèmes, ... faites de recherches pour en savoir un peu plus sur chaque civilisation de notre monde, actuelles ou disparues.

     

    Ici on va donc parler du gouvernement, de comment est dirigé votre pays/continent/univers, votre monde quoi ! Mais également quelques trucs sur des relations entre les pays et de la société.

     

    Comment est dirigé votre population ? Par une royauté ? Un empereur ? Une république ? Une dictature ? Autre ? Quel est le pouvoir qu'à le/les dirigeant(s) de cette nation ? Ce régime est-il apprécié des habitants ? Si oui de tous ? Si non, y a-t-il des organisations ou des manifestations à l'encontre de ce régime ?

    Depuis quand ce régime est-il mis en place ? Comment s'est-il mis en place ? Qui ont été ses principaux dirigeants ? Qui parmi ses dirigeants à été apprécié ? Détesté ? Qu'ont-ils mis en place ? Qu'ont-ils abolies ?  Qu'ont-ils modifiées ? (en gros, faites leur campagne politique x)

    Quelles sont les fonctions détenues par le dirigeant ? Les partagent-ils ? Si oui avec qui ? Qui décide de la/les personnes avec qui il les partagent ?

    Comment se transmet le pouvoir ? Par lien de sang ? Par nomination ? Dans ces cas, y a-t-il déjà eu des cas échéants/ des exceptions ? Comment se sont-ils résolut ? Comment l'a pris le peuple ?

    Quelles sont ses valeurs ? Sont-elles suivies par tous ?

    Où vit ce gouvernement ? Est-il libre d'accès au peuple ? Comment sont prises les décisions ? L'avis du peuple est-il sollicité ? Si oui comment cet avis est-il pris en compte ? Si non, comment réagit le peuple ?

    Comment est organisée la société ? Quelle est la hiérarchie ? Y a-t-il des classes sociales supérieures aux autres ? Des nobles ? Des lignées ? Qu'elles sont leur fonction ? Leurs avantages ? Par quoi se distinguent-elles des autres ? Y a-t-il de l'esclavage ? Des impôts ? Lesquels ? A quoi servent-ils ? (ici le mieux est de faire une pyramide hiérarchique :3)

     

    Il y a-t-il des relations avec les autres pays/continents ? Si oui, sont-elles commerciales, culturelles, ... ? Comment communiquent-ils ? Y a-t-il des conflits avec certains ? Des guerres ? Pour quelles raisons ? Qui l'emporte ?  Y a-t-il des alliances ? Entre qui ?

    Y a t-il des colonies ? Si oui lesquelles ? Par qui sont-elles colonisées ? Pour quelles raisons ? De quelle manière ? Comment sont considérées ses colonies ? Se révoltent-elles ? Apprécient-elles leur statut ?

     

    Bref voilà je vais m'arrêter là, il s'agit juste de donner quelques pistes de réflexions pas un pavé de questions non plus ! N'hésitez pas à en rajouter tout de même ^^


    1 commentaire
  •  

     

    Je vais vous parler d'un sujet qui me tiens à coeur car c'est une chose que j'affectionne particulièrement : les descriptions !

    Je trouve dommage que de nombreux auteurs les utilisent à peine car elles permettent de guider le lecteur dans sa quête d'imagination des lieux et des persos. J'adore décrire et si je m'écoutais je ferai deux pages de descriptions par chapitres x)

    Mais trop de description tue la description ! Il faut savoir la doser, la jauger, la rationner ! Alternez et mélangeaient les trois éléments principaux d'un récit : actions, dialogues, descriptions.

     

    A quoi peut servir la description ?

    - De donner une dimension réelle à votre univers, comme si on pouvait le toucher du bout des doigts, s'y retrouver d'une manière où d'une autre.

    - Instaurer une ambiance. Que ce soit d'horreur, d'émotions, de tranquillité, d'osmose,...

    - C'est un moment où action et dialogues sont mis de côté et où le lecteur se retrouve en tête à tête avec le personnage, permettant de créer des liens. On peut donc aisément y approfondir un personnage.

    - Donner un point de vue subjectif de l'endroit. Ce qui rejoint le point précédent, on approfondit le personnage en lui donnant des goûts, des impressions.

    - On peut y expliquer toutes sortes de choses, créer un passé aux lieux (passé pouvant être en commun avec le perso), une histoire, le rendre plus concret.

    Par exemple : votre perso s’assoit dos à un arbre dans une vaste prairie. (moment de calme). Il décrit les lieux, donnant son avis sur la forme d'un arbre, le vol d'un oiseau (approfondissement du personnage). Il se souvient ensuite du jour où il était venu jouer ici avec son amie d'enfance. (passé du lieux/persos).

    Mise en contexte :

    Lia soupira et se laissa tomber près d'un vieil arbre. Haletante, la jeune fille passa sa main sur son front pour y essuyer la sueur qui y coulait abondamment. Epuisée, elle contempla le ciel, laissant ses mains courir dans l'herbe haute et verte. Les cieux d'un bleu lumineux lui firent plisser les yeux. Aucun nuage à l'horizon. Lia bailla et s'étira. La chaleur la rendait toujours paresseuse.

    Afin de ne pas s'endormir, elle contempla les alentours. L'étendue verte était vaste, s'étirant autour d'un seul arbre à l'écorce usée. Les hautes herbes n'étaient pas encore jaunies par l'astre diurne, rendant l'endroit encore plus magnifique. De pars et d'autres, des marguerites apportaient de la couleur.

    Si beaucoup de personnes n'appréciaient guère ces fleurs jugées trop banales et envahissantes, Lia les adoraient. Pour la jeune fille, la simplicité n'était pas un mal, aussi l'uniformité du végétal lui plaisait. Mais c'était surtout par nostalgie que les marguerites avaient réussies à trouver une place dans son coeur. Lorsqu'elle était petite, elle se souvient être venue ici maintes fois pour aider sa mère à en cueillir. Cette dernière en accrochait partout dans la maison, au grand désespoir du père.

    << Ces fleurs apportent de la gaieté dans ce logis ! soutenait la maman.

    - Mais un bouquet suffit pour cela ! Pas besoin de recouvrir les murs de marguerites ! >> répliquait le père.

    Un mouvement vif attira l'attention de Lia, la tirant brusquement de ses pensées : Un renard au pelage roux scintillant comme du feu s'approchait.

    Bref je vais arrêter là sinon on est partit pour des heures x))

     

    Maintenant, comment bien décrire ?

    - Et bien il faut se servir de tout ! Goût, odorat, toucher ressenti, vue, ouïe, ...  Bien sur, pas besoin de faire cela pour chaque élément mais un peu de chaque sens par ci par là ne fera que l'améliorer !

    - Donner un ordre ! Ne décrivez pas les yeux pour ensuite passer aux chevilles ! Décrivez comme si vous regardiez vous même la personne, laissez le lecteur suivre votre regard. Partez du haut vers le bas, du bas vers le haut, de la gauche vers la droite, de l'intérieur vers l'extérieur,... bref vous avez compris.

    - Faites des métaphores. Bon n'en faites pas des tonnes,  glissez en une de temps en temps ! Attention aux anachronismes ! N'oubliez pas de vous placez dans votre registre d'univers et veillez à ne pas mélanger cet univers avec le notre.

    - N'hésitez pas à chercher des mots, notamment par les couleurs ou les formes. Faites tout de même attention à ne pas dériver de votre vocabulaire initiale et à ne pas utiliser de mots trop compliqués/peu connus. Le but n'est pas de larguer le lecteur ! En revanche, vous pouvez tourner le texte de façon à faire apprendre ce mot au lecteur, mais pour cela assurez vous qu'il trouve la définition de ce mot dans les lignes qui suivent ou précèdent sa mention. Rien de pire pour un lecteur que de devoir quitter la lecture, le cocon d'imagination qui s'est formé pour aller chercher une définition !

    - Ne faites pas de trop gros pavés de descriptions, il faut la doser. Personnellement j'ai une fâcheuse tendance à vouloir lire plus vite que je ne lis, et donc lorsque je vois de la description je la survole juste du regard. Lorsque c'est une petite description ça va mais un gros pavé me décourage et je lis un mot sur trois jusqu'au prochain dialogue. Le pire c'est que je fais ça alors que j'adore la description x) Heureusement, lorsque je relis les livres une deuxième fois je prend plus mon temps car je sais déjà ce qu'il se passe ensuite, mais lorsque je découvrir un récit et que je plonge dedans je veux tout de suite en savoir plus tout de suite et donc je saute des étapes x) Ce n'est pas rare que je lise, saute un peu des mots et en arrivant à une ligne de dialogue je me dis : whaaat ? De quoi il parle là ? Ou en relisant je me dis : tiens ça ça y été pas avant... Si si... tu as juste tout loupé ! x) Le pire c'est que je la saute alors que j'adore écrire des pavés de descriptions x)

    Tout ça pour voir dire que je ne dois pas être la seule (et si je suis la seule je m'en fous vous le ferez quand même car je suis une princesse ! x) donc sachez doser la description et isolez au mieux les éléments importants ne les paumez pas au milieu d'un océan de mots qu'on survolera juste.

    - Vous pouvez aussi mélangez actions, dialogues et descriptions ! (Les adjectifs sont nos amis ! ♫) Par exemple :

    "Lia plongea ses yeux ambrés dans celles du renard, lui lançant un défi silencieux. L'animal ne broncha pas, ses babines humides tremblant tandis qu'il grognait tout bas. La jeune fille attrapa rapidement ses longs cheveux châtains, s'empressa de faire une couette haute  et saisit sa besace. Ainsi, si la bête faisait le moindre geste d'agressivité il ne pourrait pas la tirer par les cheveux et elle s'enfuirait sans rien laisser derrière. "

    - Enfin laissez tout de même place à l'imagination du lecteur, inutile de lui fournir une carte précise au millimètre du lieu ! Vous pouvez donc jouer sur certaines notions approximatives : une prairie, un vieil arbre, ...

     

     

    Bref voici quelques petits conseils, si vous en voyez d'autres ou voulez complétez n'hésitez surtout pas ! C'est un ordre !

    Cet article sors donc un peu en avance pour me faire pardonner du retard de la semaine dernière :3 Il y aura peut être un autre article mercredi si j'ai le courage d'en faire un :3

    Aussi, n'hésitez pas à me proposer des sujets que vous voudriez que j'aborde ^^

     


    votre commentaire
  •  

    Une chose très importante dans un livre : les noms des personnages ! Avant même d'aimer ou de détester un personnage, on juge au nom de celui-ci. Parfois lorsque le titre d'un livre est éponyme, le ou les noms figurant sur celui-ci joue sur le fait qu'on s'intéresse ou non à ce livre. Imaginez, vous vous baladez dans une librairie et vous tombez face à deux livres de fantasy. Peut importe la couverture (même si elle joue aussi sur le fait d'aller vers un livre ou non), disons qu'elle est blanche. Un des livres se nomment : Les aventures de Fealisha et l'autre Les aventures de Paul (j'ai rien contre les Paul hein c'est juste un exemple d'un prénom banal). Lequel choisissez vous ?

    Tout ça pour dire qu'un livre de fantasy se doit d'avoir des noms originaux, qui changent de la normale ! Exception faite pour les livres où le monde réel et imaginaire se croisent, il doit y avoir des deux. Prenons en exemple une oeuvre littéraire que tout le monde (ou presque, mais si franchement vous connaissez pas alors que vous vous intéressez à la fantasy et aux livres c'est un classique. Vous connaissez forcément de nom !) Je parle bien sur de Harry Potter !

    Alors oui Harry est assez basique comme nom, pareil pour Potter qui est un dérivé de pottier (si je ne me trompe pas). Mais les autres noms ne sont pas basiques. Que ce soit Hermione, Ron, Ginnie, Albus, Minerva, et j'en passe ! Imaginez un peu si tout le monde s'appelait Kévin, Jean, Claude,...

    Et ça s'applique à presque tout : Games of Thrones, L'attaque des Titans (même si là il y a une grande diversité des noms. ), etc

    Bref ! Évidemment que si l'action se passe dans notre monde, sans aucun lien de magie et tout, les noms seront plutôt courant(hormis quelques exceptions) et c'est normal. C'est pourquoi je me place dans un univers fantasy ou semi-fantasy !

    Après je vais parler des façons assez simples de créer des noms, il y en a qui y consacrent extrêmement de temps et respect mais là c'est juste un pitit article.

    Allez ici si vous voulez une façon pus construite et complexe de créer des noms : http://www.lesforges.org/article/creation-de-noms?scroll_to=article

     

    Bref, quand es ce que je vais commencer à donner des conseils ? x) Je m'y mets !

    Bon déjà, il y a des lettres qui font plus penser à des noms de guerriers et d'autres des noms de gentilles petites filles x) Par exemple le k, r, t, g, sont des lettre fortes et les i, l, n, s, c des lettres plutôt douces. Donc si vous voulez un nom pour une petite fille très gentille et très mignonne ne l'appelez pas Krastrock. (Qu'es ce que ? Pose cette hache Krastrock pose cette hache tout de suite ! ). Pareil, n'appelez pas un grand viking hyper badass et très respecté Mélanie, il perd toute crédibilité là x)

     

    Inventer les noms

    Le principe de base x) Personnellement j'ai des pages dans mon carnet qui sont entièrement consacrées à cela. J'y marque toutes mes idées de noms en vrac et je peux ainsi y piocher en cas de besoin :3

    Parfois je l'ouvre et je choisi une lettre au hasard et je m'oblige à créer un nom qui commence par cette lettre. Ensuite je prend la dernière lettre du nom et recommence tant que j'ai de l'inspiration :3

     

    S'inspirer de noms déjà existants 

    On va mettre déjà quelque chose au point : reprendre un nom déjà existant n'est pas un plagiat. Si s'en étais un imaginez le bordel que ce serai pour nommer son enfant ? Il faudrait 7 milliards de prénoms différents !

    Il n'est donc pas grave de renommer un de vos persos avec le nom d'un perso d'une œuvre que vous adorez ! Même si je trouve que le mieux à faire est de légèrement modifier ce nom, afin de plus se l'approprier.

    Après cette histoire de plagiat s'applique aux noms, je ne suis pas sure que de reprendre un nom d'univers ou de continent ne sois pas puni.  Mais je pense que ça doit être puni,  enfin j'espère !

    S'inspirer ou reprendre à partir d'autres langues

    J'adore cette technique ! Je l'utilise surtout pour les noms dans les nouvelles ou pour créer des mots elfes ou fées.

    Il s'agit de traduire un mot dans une langue qu'on a pas l'habitude d'utiliser ou d'entendre (enfin n'importe quelle langue enfaite x). Ensuite soit on utilise le nom directement, soit on le modifie, le croise avec un autre mot.

    Par exemple, pour Jadü dans ma nouvelle l'Ombre de la Tour du Magicien. C'est un magicien. Et bah j'ai cherchée le mot "mage" dans plusieurs langues et Jadü est né ! Pareil pour Inuwa ça veut dire "ombre" dans une autre langue (je sais plus laquelle x). Et pour les classe des elfes (lhovaith, lhijaith, lharaith, citith, daronith, ect) j'ai traduit des verbes qui reflétaient leurs fonctions en différentes langues et j'ai façonnée les noms en prenant "th" comme marque des noms elfes.

     

    Les générateurs de noms

    Ha les générateurs de noms, un grand ami ! Personnellement je n'utilise pas de générateurs de noms tout fait mais je sais que certains le font ! Dans ce cas je vous conseille de les modifier afin qu'ils vous correspondent plus.

    En revanche, j'ai découvert ce générateur qui permet de générer des noms en sélectionnant les lettres que l'ont souhaite. On peut même juste créer des syllabes et ensuite de les assembler comme on le veux ! Bref, j'aime beaucoup (même si je l'ai pas encore utilisé x) : http://www.lunerouge.org/newname/newname.php

     

    Voilà c'est à peu près tout, bien que créer des noms puisse être quelque chose de vraiment compliqué :3 Sinon désolé du retard de l'article ! Une amie est chez moi pour toute la semaine du coup j'ai totalement oublié de poster l'article ! (parce que le pire c'est que je l'avais déjà écrit x)

    Walà ! ♥Que la mère, le père et les sept créateurs illuminent vos pas♥


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires